10.02.19

Les nanotechnologies appliquées à la santé

Image Les nanotechnologies appliquées à la santé

Le monde a beaucoup évolué grâce à l'arrivée d'internet. Les innovations technologiques qu'il a apportées vous ont permis d'avoir plus de confort et de facilité dans l'exécution de vos tâches au quotidien. Cependant, l'évolution ne se limite pas seulement à la domotique. Elle a aussi touché la médecine.

Qu'est-ce que la nanotechnologie ?

La nanotechnologie est un système qui désigne le travail effectué sur des objets microscopiques dont la taille est évaluée en nanomètre. Elle est un élément primordial à la conception des objets qui nous entourent. C'est une sorte de brique qui sert à ériger des structures physiques, chimiques ou biologiques. Imperceptible à l'œil nu, l'élément nanométrique a une taille qui est 30 000 fois plus petite que celle d'un cheveu. A préciser qu'il existe des structures nanométriques provenant de la nature, comme le collagène ou la cellulose, et celles obtenues de manière artificielle.

Spécialisé dans la fabrication de produits nanométriques artificiels, André-Jacques Auberton-Hervé a contribué à l'évolution des micro et nanotechnologies. Avec sa société Soitec, il a fabriqué et développé le silicium sur isolant. Pour ce qui est de son cabinet 4A-CE, il accompagne les start-up qui veulent maîtriser les technologies innovantes. Par ailleurs, les nanocomposants serviront à fabriquer des circuits électroniques. Pour les nanoparticules, le concept est plus complexe. Elles pourront être utilisées à des fins médicales comme moyen d'identification des maladies.

La nanomédecine pour détecter et identifier des maladies

Internet a permis de développer plusieurs secteurs d'activité. Avec la nanomédecine, les médecins sont aujourd'hui capables de déterminer plus précisément les maux de leurs patients. Les appareils qu'ils utilisent sont dotés de micropuces qui leur assurent de donner des résultats plus fiables. Avec l'utilisation d'une puce intégrée dans vos cellules et vos gènes, votre traitement peut être introduit plus en profondeur et de manière précise.

Des micropuces sont également intégrées dans les outils et les appareils médicaux qui permettent de scanner le corps humain ou d'analyser chaque molécule in vitro. Les imageries ont également évolué et permettent d'identifier précocement une tumeur ou une cellule cancéreuse non visible sur les radios ou échographies classiques. La nanotechnologie facilite aussi les biopsies. C'est le CEA-Leti qui est le plus connu dans ce domaine. Après avoir acquis assez d'expériences au sein de cette société, André-Jacques Auberton-Hervé s'est envolé de ses propres ailes. Il a fondé Soitec, fabricant de SOI, pour ensuite devenir dirigeant du cabinet 4A-CE.

La nanomédecine comme remède

La nanotechnologie a fait ses preuves et a permis de faciliter plusieurs activités traditionnellement manuelles ou intellectuelles. Avec la nanomédecine, même les maladies sont mieux traitées grâce à un diagnostic plus fiable, avec une infime marge d'erreur. Il va sans dire que des résultats d'analyses plus précis facilitent le traitement. Quant aux interventions chirurgicales, nécessitant beaucoup de minutie, elles sont plus faciles à maîtriser grâce à une imagerie plus claire et plus précise.

La nanomédecine facilite également le ciblage des tumeurs, étape durant laquelle les traitements sont directement introduits dans les cellules malades. Cela diminue ainsi les effets indésirables et favorise la guérison plus rapide. Ce sont des éléments de synthèse qui sont injectés pour aider l'organisme du patient à combattre le corps étranger des infections diverses. Les nanoparticules peuvent aussi être utilisées comme une sorte de prothèse pour remplacer une valve cardiaque, par exemple. L'évolution constante de ces éléments ultra-perfectionnés permettra de sauver des vies et de guérir des maladies graves, comme le cancer ou la tumeur cérébrale.