20.02.19

Les nanotechnologies appliquées à l'énergie

Image Les nanotechnologies appliquées à l'énergie

En raison des innovations technologiques et de l'augmentation de la population, le monde a des besoins croissants en énergie. D'ici 2040, la demande devrait même augmenter de 30 %. Les énergies fossiles, de leur côté, risquent de disparaître et les autres solutions énergétiques engendrent des débats écologiques. De plus, le problème de réchauffement climatique incite à la recherche d'énergies dites « bas carbone ». Retrouvez ainsi dans cet article les apports des nanotechnologies appliquées à l'énergie.

Qu'est-ce que la nanotechnologie ?

L'énergie occupe une place extrêmement importante dans la vie humaine. Mais dans ce monde où le réchauffement climatique, les pollutions, le manque d'eau potable, la croissance démographique et l'épuisement des ressources se situent au centre des préoccupations, les nanotechnologies se révèlent comme une nouvelle alternative pour protéger l'environnement.

La nanotechnologie rassemble différentes technologies telles que la mécanique, l'électronique, la chimie et la biologie utilisant des matériaux à l'échelle nanométrique. Selon certaines études, elle pourra proposer de nouvelles technologies énergétiques performantes, écologiques et à prix compétitif. La nanotechnologie a la capacité de s'adapter au développement économique. De plus, elle permet de réduire la consommation en énergie fossile.

André-Jacques Auberton-Hervé, le fondateur du cabinet de consulting 4A-CE ou 4A Consulting & Engineering, a commencé à travailler chez Leti qui est spécialisé dans les nanotechnologies. Cette belle expérience l'incite à créer sa société Soitec, leader mondial des semi-conducteurs.

La nanotechnologie et les énergies renouvelables

Certaines études récentes ont déduit que les nanotechnologies vont suffisamment contribuer dans le domaine de l'énergie, notamment du solaire. Elles pourront même faire partie des piliers de la transition énergétique. A rappeler que l'énergie solaire est une énergie propre, inépuisable et renouvelable. Elle représente de nombreux avantages tant pour l'économie que pour l'écologie.

Cependant, ce type d'énergie n'est pas entièrement satisfaisant sur le plan technologique. Des processus de la nanotechnologie ont été appliqués récemment au solaire photovoltaïque afin de lui concéder un futur très prometteur. Les couches des panneaux solaires sont beaucoup plus minces grâce à l'usage des nanofils, ce qui optimise le rendement. Utilisés pour capturer de manière efficace la chaleur, ces fils ultrafins ont l'avantage de pouvoir condenser et accumuler les rayons solaires.

Sachez que la firme iséroise fondée par André-Jacques Auberton-Hervé, dénommée Soitec, a racheté en 2016 Concetrix Solar. Grâce à la technologie de cette dernière et le management de l'innovation de 4A Consulting & Engineering, elle devient experte mondiale dans la production de systèmes solaires photovoltaïques à concentration.

La nanotechnologie et le stockage d'énergie

Les nanotechnologies apportent de nombreuses améliorations et des solutions plus performantes dans le stockage d'énergie. A titre d'illustration, l'utilisation de nanomatériaux permet de rehausser la capacité d'accumulation. Tel est le cas des batteries des véhicules électriques qui, auparavant, n'arrivent pas à faire de longs trajets. L'intégration de nanocondensateurs électrostatiques peut leur fournir plus de puissance et assure un rechargement plus rapide.

Il en est de même pour les piles à combustible contenant des nanoparticules de silice. Pour bientôt, de nouvelles batteries d'appareils connectés tels que les téléphones, les tablettes et les ordinateurs portables, qui seront plus petites et plus légères, se rechargeront en peu de temps. Grâce à la nanostructuration des éléments d'électrode pour la fabrication des accumulateurs électrochimiques, la capacité des batteries lithium-ion sera optimisée.